Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Sommes-Nous ?

  • : Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • : Site du comité local d'Attac France de Villeneuve d'Ascq (59) à destination des militants et sympathisants. Fondée en 1998, Attac promeut et mène des actions de tous ordres en vue de la reconquête, par les citoyens, du pouvoir que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, sociale, économique, environnementale et culturelle dans l’ensemble du monde. Attac est un mouvement associatif altermondialiste et d'éducation populaire reconnu par l'Etat.
  • Contact

Attac ...c'est aussi

retrouvez nous sur        Facebook

 

pour plus d'informations    contactez nous 

 

ou allez visiter le site      ATTAC France

Recherche

A noter sur vos agendas

 

Pour voir toutes les dates et informations détaillées,

Suivez le lien : 

 

L'agenda complet d'ATTAC VA 
 

 

radio ATTAC

retrouvez les émissions radio d'ATTAC Lille et d'ailleurs

Angle d'ATTAC sur Radio Campus 106,6 mhz

La loi Travail XXL de Macron-Pénicaud ! :Ses conséquences pour les salarié.e.s ; Ses liens avec les ALE samedi 16 septembre 12h à 13h

Les origines de l'écologie ! 19 aout 2107

Sociologie de Lille ! avec Fabien Desage maitre de conférences Lille 2 CERAPS 17 juin 2017

La prospérité sans croissance ! avec Jean Gadrey 20 mai 2017

Questions sur l'Europe 2ème volet  29 avril  2017

Questions sur l'Europe ! 15 avril 2017

Faut il attendre la croissance ? avec F Jany-Catrice professeur à Lille 1,18 mars 2017

 

 

 

 

 

12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 13:03
Les 1000 vaches :  Ramery dépasse son quota !

A une semaine du procès des militants de la Conf’, le sentiment d’impunité de Michel Ramery semble ne pas avoir de limites. C’est sans aucun scrupule que le promoteur des 1000 vaches, confirmé par son chef d’exploitation, a annoncé hier dépasser les 500 vaches autorisées… de près de 300 têtes !

Ce « raté » est une occasion pour le gouvernement de mettre fin à ce projet destructeur en ordonnant une fermeture administrative puis en engageant des poursuites pénales. Pour défendre cette position, la Confédération paysanne a exigé un rendez-vous au ministère de l'Agriculture. Il se tiendra aujourd'hui, à 14h30.

Le ras-le-bol des citoyens continue de s'intensifier après ces déclarations accablantes. Il doit s'exprimer le 17 juin, devant le tribunal d'Amiens.

Plusieurs milliers de personnes se retrouveront pour réclamer la relaxe des neuf militantes et militants de la Conf'. Ce rassemblement sera l'occasion de montrer, une nouvelle fois, que nous n'acceptons pas la dérive industrielle de l'agriculture, mais aussi que nous sommes mobilisés en vue de la conférence internationale sur le climat (COP21) et pour la liberté d'action syndicale dans la défense d'un avenir plus juste.

Toutes et tous 17 juin à Amiens, pour soutenir les neuf militants de la Conf' !

Après des condamnations injustes et bâclées le 28 octobre, la Confédération paysanne a décidé de faire appel. Des actions syndicales n'ont pas à être sanctionnées pénalement ! Les militants de la Conf' ont agi pour l'avenir de tous, contre la disparition des paysans, la précarisation générale, la destruction de l'environnement et la dégradation de notre alimentation !

Nous pouvons faire le choix d'une agriculture paysanne, respectueuse des hommes et de l'environnement dans des territoires vivants, garante d'une alimentation de qualité pour tous et seule capable de « refroidir » le climat. Nous devons avoir la possibilité de défendre un avenir commun dans une société plus juste.

Alors que les atteintes à la liberté syndicale s'intensifient, et parce que la lutte contre l'industrialisation de l'agriculture est juste et s'inscrit dans la mobilisation grandissante contre les accords de libre-échange et le changement climatique,

La mobilisation devant le tribunal sera militante et festive. De nombreuses personnalités (Olivier De Schutter, José Bové, Jean-Luc Mélenchon, Olivier Besancenot, Bernadette Groison, Pierre Laurent, Pierre Tartakowsky, Susan George…) seront présentes pour soutenir les militants. La journée sera ponctuée d'une marche et de plusieurs concerts. Elle permettra également de retrouver les produits de l'agriculture paysanne que nous défendons, sur le marché et pour le repas.

Communiqué de NOVISSEN, le 11 juin


Novissen, représentée par son président, Francis Chastagner, son président d’honneur Michel Kfoury, son secrétaire Marc Dupont, accompagnée du maire de Drucat Laurent Parsis, a donc rencontré suite à sa demande la Préfète de Région Nicole Klein et les services concernés de la Préfecture hier mercredi à 11h30.
La rencontre a été tendue, la Préfète et les services préfectoraux visiblement très en colère après les révélations de « Reporterre » basées sur le témoignage recueilli par notre association auprès d’un employé de l’usine.
Après nous avoir lu le rapport du contrôle effectué mardi 9 juin, la Préfète a donc constaté une infraction majeure et décidé de mettre en demeure Michel Ramery de ramener son troupeau à 500 vaches. Il a une semaine pour contester la décision devant le Tribunal Administratif et il aura deux semaines pour retirer les 300 vaches en trop. La procédure de demande d’extension du troupeau à 880 vaches est suspendue.
Novissen, après avoir rappelé la gravité des faits reprochés à Michel Ramery et Michel Welter qui se sont comportés en véritables délinquants a pris acte des décisions préfectorales et rappelé que seule une fermeture définitive du site serait une mesure véritablement adaptée à l’infraction constatée. La Préfète nous a alors indiqué que l’état du droit actuel ne lui permettait pas de prendre cette décision et que sa décision serait alors immédiatement attaquée par le promoteur.
Nous saluons la rapidité d’intervention de la préfecture mais quelques questions nous taraudent : 1.Michel Welter dit que les premières vaches du troupeau en infraction sont arrivées le 10 avril et une visite de l’usine par la commission de suivi (demandée par Novissen) devait avoir lieu le mercredi 15 avril. Elle a été annulée…parce que des journalistes seraient là, à l’extérieur… Qu’en penser ?

2.Selon notre témoin, la gendarmerie surveille constamment le site et les gendarmes y sont comme chez eux, connaissent parfaitement les lieux.

3. N'y a-t-il pas une véritable tentative de manipulation de la justice quand on sait que Michel Ramery va devant le Tribunal Aministratif d’Amiens le 26 mai pour obtenir des juges que son projet est légal alors qu'il sait pertinemment qu'il est - à ce moment là- en pleine infraction depuis près de 2 mois et bien sûr ne le dit pas aux juges?? Qu’en penser ?

Il va de soi que notre association va continuer à suivre tout cela de très près et mettra tout en œuvre pour que la vérité soit établie sur les trop nombreux dysfonctionnements que nous observons.

SI VOUS LE POUVEZ, IL FAUT ABSOLUMENT VENIR MERCREDI 17 JUIN A AMIENS POUR DEFENDRE NOS AMIS DE LA CONFEDERATION PAYSANNE INJUSTEMENT CONDAMNES POUR S’ETRE OPPOSES AU PROJET ILLEGAL DE MICHEL RAMERY.

Les 1000 vaches :  Ramery dépasse son quota !

Partager cet article

Repost 0
Published by Attac Villeneuve d'Ascq - dans Politique
commenter cet article

commentaires