Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Sommes-Nous ?

  • : Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • : Site du comité local d'Attac France de Villeneuve d'Ascq (59) à destination des militants et sympathisants. Fondée en 1998, Attac promeut et mène des actions de tous ordres en vue de la reconquête, par les citoyens, du pouvoir que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, sociale, économique, environnementale et culturelle dans l’ensemble du monde. Attac est un mouvement associatif altermondialiste et d'éducation populaire reconnu par l'Etat.
  • Contact

Attac ...c'est aussi

retrouvez nous sur        Facebook

 

pour plus d'informations    contactez nous 

 

ou allez visiter le site      ATTAC France

Recherche

A noter sur vos agendas

 

Pour voir toutes les dates et informations détaillées,

Suivez le lien : 

 

L'agenda complet d'ATTAC VA 
 

 

radio ATTAC

retrouvez les émissions radio d'ATTAC Lille et d'ailleurs
Angle d'ATTAC sur Radio Campus 106,6 mhz 
Pourquoi y a-t-il si peu de Gilets Jaunes à Roubaix ! mobiliser les quartiers populaires !  20 avril 2019
Gilets jaunes, les raisons de la colère samedi 16 mars 2019

Économie, Social, Environnement, Anthropologie, .....       Et fin du Capitalisme!  invité Paul Jorion 16 février 2019

Deux mobilisations contre le réchauffement climatique et pour l'amélioration de la qualité de la vie en villePARC et la friche Saint-Sauveur et Le collectif transports publics gratuits en métropole lilloise. 19 janvier 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 mars 2019 5 01 /03 /mars /2019 15:35

Transparence dans l'utilisation de l'épargne populaire en matière énergétique

 

Dans le cadre de la campagne #PasAvecNotreArgent dénonçant les investissements toxiques des acteurs financiers dans les énergies fossiles, nous avons mené depuis mi octobre, en association avec 350.org, des actions pour que l’argent collecté sur les 24 millions de livrets de développement durable et solidaire (LDDS) ne serve plus à détruire le climat.

Cette campagne LDDS a reçu un écho favorable auprès de député·e·s qui ont rédigé une proposition de loi en faveur de la transparence sur l’utilisation de l’épargne populaire en matière énergétique.

Il s’agit d’une victoire symbolique pour la campagne, car nos propositions arrivent à l’Assemblée. Mais nous voulons maintenant obtenir une victoire concrète et faire en sorte que cette proposition de loi soit adoptée !

Cette loi sera mise au vote à l’Assemblée Nationale le jeudi 7 mars.

Le Parlement examinera une proposition de loi en faveur de la transparence dans l’utilisation de l’épargne populaire en matière énergétique, présentée par Elsa Faucillon et soutenue par de nombreux parlementaires. Cette proposition de loi traduit dans les faits une dynamique déjà à l’œuvre, et nous vous demandons de la voter.

Près de 10 000 personnes ont d'ores et déjà interpellé la commission des finances en amont de son examen le 20 février. Celle-ci a toutefois exprimé un avis défavorable, notamment à travers la voix de Bénédicte Peyrol pour LREM, qui s'est justifiée en disant qu'il était urgent d'attendre, et qu'il fallait veiller à "préserver les intérêts des particuliers dans cette transition (énergétique et sociale)"

Pourtant, la transparence sur l'utilisation de cet argent représente un enjeu démocratique majeur, et ne représente qu'un point d'étape. Soutenue par de nombreux acteurs de la société civile, cette proposition de loi demande que les sommes versées par les épargnants sur les livrets dont les dépôts sont centralisés dans le fonds d’épargne de la Caisse des Dépôts et Consignations ne puissent être utilisés pour le financement des combustibles fossiles. Il devrait en être de même pour le reste de l'épargne géré par les banques, et nous vous demandons de soutenir les améliorations de la proposition de loi allant en ce sens.

Les conclusions du dernier rapport du GIEC sont sans appel, nous devons impérativement fermer des champs de charbon, de pétrole ou de gaz déjà en exploitation : continuer à financer l’expansion de l’industrie fossile ne préserve que les intérêts de celle-ci.

L’Assemblée Nationale qui avait adopté, le 25 novembre 2015, une résolution pour une société bas carbone, dans laquelle elle «encourage les investisseurs institutionnels, les entreprises, notamment celles dont l’État est actionnaire, et les collectivités territoriales à cesser d’investir dans les énergies fossiles» a pris suffisamment de retard.

Le désinvestissement des combustibles fossiles s’impose aussi comme une réponse économique nécessaire, car il permettra de dégager les ressources qui sont indispensables à la transition. Chaque euro de l’épargne populaire devrait être investi en faveur de la mobilité durable, de la rénovation énergétique des bâtiments des logements, dans l’économie sociale et solidaire, ou le déploiement des énergies renouvelables gérées démocratiquement. Pourtant, seule une partie infime de l’argent des 24 millions de Livret Développement Durable et Solidaire est réellement affectée au financement de la transition. Le ministre Bruno Le Maire a lui-même reconnu publiquement qu’il y a « tromperie » à ce sujet et a appelé à deux reprises à y mettre un terme.

Cette proposition de loi ne s'attaque qu'à une partie des investissements publics en faveur des fossiles, vous devez vous assurer qu'elle soit soutenue et renforcée. Le jour du vote, un large rassemblement aura lieu devant l'Assemblée Nationale pour vous rappeler le choix auquel vous faites face : soutenir les citoyens et citoyennes que vous représentez, ou les intérêts de l'industrie fossile qui nous empêche de construire un futur possible.

Face à l'urgence climatique, chaque renoncement politique se traduit de facto par des souffrances indicibles de millions de personnes dans le monde entier, à commencer par les plus pauvres et les plus faibles.

Interpellez dès aujourd’hui l’ensemble des député·e·s en leur demandant de voter en faveur de cette loi.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires