Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Sommes-Nous ?

  • : Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • : Site du comité local d'Attac France de Villeneuve d'Ascq (59) à destination des militants et sympathisants. Fondée en 1998, Attac promeut et mène des actions de tous ordres en vue de la reconquête, par les citoyens, du pouvoir que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, sociale, économique, environnementale et culturelle dans l’ensemble du monde. Attac est un mouvement associatif altermondialiste et d'éducation populaire reconnu par l'Etat.
  • Contact

Attac ...c'est aussi

retrouvez nous sur        Facebook

 

pour plus d'informations    contactez nous 

 

ou allez visiter le site      ATTAC France

Recherche

A noter sur vos agendas

 

Pour voir toutes les dates et informations détaillées,

Suivez le lien : 

 

L'agenda complet d'ATTAC VA 
 

 

radio ATTAC

retrouvez les émissions radio d'ATTAC Lille et d'ailleurs

Angle d'ATTAC sur Radio Campus 106,6 mhz

La loi Travail XXL de Macron-Pénicaud ! :Ses conséquences pour les salarié.e.s ; Ses liens avec les ALE samedi 16 septembre 12h à 13h

Les origines de l'écologie ! 19 aout 2107

Sociologie de Lille ! avec Fabien Desage maitre de conférences Lille 2 CERAPS 17 juin 2017

La prospérité sans croissance ! avec Jean Gadrey 20 mai 2017

Questions sur l'Europe 2ème volet  29 avril  2017

Questions sur l'Europe ! 15 avril 2017

Faut il attendre la croissance ? avec F Jany-Catrice professeur à Lille 1,18 mars 2017

 

 

 

 

 

23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 10:48

La CGT a participé aux assises de la dette publique le 17 mars dernier à la Maison de l'Education Populaire de Lille.

Voici le texte de l'intervention de Jean-Marie MASSE à l'occasion de la table ronde sur "l'Austérité et ses conséquences". Lire l'intervention ici http://ddata.over-blog.com/4/22/43/62/UD/INTERVENTION-CGT-17-MARS-2012-MEP-LILLE.pdf

Repost 0
Published by CGT Nord - dans Social
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 09:05

J.Gadrey2On connaît le refrain : les syndicats sont conservateurs, et en particulier ils neAlternatives Economiques prennent pas en compte les exigences écologiques. On a certes des exemples en ce sens. Mais d’abord, j’aimerais savoir ce que feraient ceux qui entonnent ce refrain s’ils devaient se battre le dos au mur contre des décisions d’abandon de leurs sites de travail et de vie sans proposition alternative acceptable. Et par ailleurs, globalement, cette idée reçue ne tient pas la route. Je trouve même que, sur les perspectives de transition écologique et sociale, les syndicats ont de l’avance sur la majorité de nos élus nationaux.

Ils ont d’ailleurs tout intérêt à en avoir, et ils le savent. Car sur la tête de qui sont retombés dans le passé les cataclysmes industriels non ou mal anticipés par le patronat et les politiques, par exemple dans la sidérurgie et le textile, anciens pôles majeurs dans ma propre région (le Nord-Pas-de-Calais, NPDC dans la suite) ? Sur celle des salariés, ouvriers et ouvrières en tête. Pour les syndicats, anticiper n’est pas facile, mais c’est une nécessité qui fait partie de leurs réflexions, dans des collectifs dont ils se sont dotés. Lire la suite

Repost 0
Published by Blog J.Gadrey - dans Social
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 21:41

bastaPar Christian Jakob (1er décembre 2011)

Plusieurs villes françaises ont adopté des arrêtés antimendicité ces derniers mois. En Allemagne, l’installation d’une clôture pour empêcher des sans-domicile de camper sous un pont de Hambourg a suscité des protestations. Partout, les sans-logis sont poussés hors des centres-villes par des grillages, des amendes ou des milices privées. Une véritable chasse aux pauvres.

Le 17 octobre, la ville de Marseille a pris un arrêté antimendicité pour la quasi-totalité de son centre-ville. Quelques jours plus tôt, la préfecture de Paris a interdit de mendier sur les Champs-Élysées. D’autres mesures du même type ont été prises par les maires de Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne) et de La Madeleine (Nord). La municipalité de Beauvais (Oise) a même eu l’idée d’assigner au tribunal des sans-papiers installés sous un pont !

Ce genre de mesures n’est pas le propre de la France. À Hambourg, deuxième ville allemande, la municipalité du quartier de Saint-Pauli a déboursé 18 000 euros début août pour ériger un grillage autour du pont Kersten-Miles, où campaient des sans-abri. Après de vives protestations, la clôture a finalement été retirée fin septembre. Mais les occupants sont toujours priés de quitter les lieux. Lire la suite

Repost 0
Published by Basta! - dans Social
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 08:44

2011Ce jeudi 17 novembre 2011 de 19h30 à 21h30 : Économistes en guerre contre les chômeurs (Editions Les Liens qui Libèrent) au Palais des Beaux-Arts - grand auditorium - Place de la République à Lille.
En partenariat avec les amis du Monde Diplomatique.
En présence de l’auteur :  Laurent Cordonnier, économiste, maître de conférences à l’Université Lille 1, celui-ci enseigne à Sciences-Po Lille, collabore régulièrement au Monde Diplomatique.  Il a notamment publié : Pas de pitié pour les gueux (Raisons d’agir) ; L’économie des Toambapiks (Raisons d’agir)
Et de Jean Gadrey, économiste, professeur émérite à l’Université Lille 1, membre
du Conseil Scientifique d’Attac, ATTAC Villeneuve d'Ascq. Ce dernier a notamment publié : En finir avec les inégalités (Mango) ; Adieu à la croissance (Alternatives économiques).
Modération: Christian Louboutin, professeur de philosophie au Lycée Diderot de Carvin
Après deux siècles de croissance économique, les économies capitalistes ne sont toujours pas parvenues à éliminer la pauvreté. Certains pays y parviennent
toutefois mieux que d'autres. Mais là ou la doctrine libérale s'applique avec
rigueur, la mauvaise conscience face à la montée du chômage et de la pauvreté
se tourne en une guerre faite aux « intéressés » eux-mêmes. Pendant la crise, la
chasse aux paresseux et aux assistés continue.

Repost 0
Published by Cité Philo - dans Social
commenter cet article
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 10:18

AttacNeuf mois. Il n’aura fallu que neuf mois au gouvernement pour apporter la preuve qu’il avait menti sur toute la ligne en imposant sa réforme des retraites à l’automne dernier. Il  la  modifie au moment même où elle entre en vigueur, en accélérant  le passage à 41,5 ans de cotisation pour la génération née en 1955.

Le gouvernement avait menti parce que sa réforme ne résolvait aucunement la question du financement  des retraites. Sinon pourquoi modifier déjà les termes du contrat dont il avait fixé unilatéralement les règles au mépris de toute négociation ?

Il avait menti parce que reculer l’âge de la retraite  et augmenter la durée de cotisation ne pouvaient qu’aggraver la situation de l’emploi et condamner beaucoup de travailleurs de plus de 55 ans exclus des entreprises à vivre des minima sociaux, tandis que les pensions de retraite étaient promises au déclin.

Il avait menti parce que  les discours sur la pénibilité et sur les inégalités, dont sont victimes plus particulièrement les femmes et les salariés victimes du chômage et de la précarité, n’étaient que des trompe-l’œil: la nouvelle augmentation de la durée de cotisation frappera tout le monde. Un nouveau signal est envoyé aux jeunes générations pour décrédibiliser la répartition et promouvoir les assurances privées.

Il avait menti parce que, soucieux de sauvegarder les privilèges des riches, il avait refusé de faire cotiser les profits distribués, occultant ainsi l’indécente explosion des revenus du capital et donc des inégalités depuis trois décennies, qui ont conduit à la financiarisation de l’économie.

Le gouvernement n'a dit la vérité que sur un point: il n’a jamais caché que toutes les réformes qu’il mettait en œuvre avaient pour but de donner des gages aux marchés financiers et aux agences de notation, de préserver le fameux AAA de la France. Mais derrière cet aveu, il y avait une autre contrevérité : en aucun cas le président des riches ne voulait sauver les retraites.

Le monde est en crise, l’Europe aussi, la France pas moins que les autres pays. Les dettes publiques s’amoncellent à cause des politiques en faveur de la finance et de la crise que les spéculateurs ont provoquée. Au lieu de mater la finance, les Etats se défaussent sur les populations auxquelles est présentée la facture. Le gouvernement grec brade toutes les entreprises publiques pour obéir au FMI, à la BCE et à l’Union européenne. La BCE augmente son taux directeur et refuse toute restructuration des dettes publiques. La Commission européenne promet une taxe sur les transactions financières en 2018, alors que les populations doivent payer comptant tout de suite. Le gouvernement français, quant à lui, impose au nom de l’austérité un nouvel abaissement des conditions d’accès à la retraite.

Les rentes des banquiers et actionnaires sont sauves tandis que les droits des peuples et la démocratie sont bafoués. Les analyses et propositions d’Attac contre la finance et pour la promotion d'un système de retraite solidaire sont  plus que jamais d'actualité. Alors que des manifestations se multiplient dans de nombreux pays européens, que des indignés se lèvent exigeant démocratie et justice sociale, nous voulons contribuer en France à œuvrer pour que les citoyens imposent un vrai débat démocratique sur ces enjeux de société.

Attac France,
Paris, le 11 juillet 2011

Repost 0
Published by Attac France - dans Social
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 10:31

INSEEINSEE Première - mai 2011 :  avoir froid ou dépenser trop pour se chauffer ?

La loi reconnaît la précarité énergétique comme une difficulté à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat. Dans tous les cas, le ménage doit alors faire des arbitrages : se chauffer au risque d’impayés ou ne plus se chauffer et subir les conséquences du froid sur sa santé, son logement, sa vie sociale. Ainsi, 3,8 millions de ménages de France métropolitaine ont un taux d’effort énergétique supérieur à 10 % de leur revenu tandis que 3,5 millions déclarent souffrir du froid dans leur logement. Les ménages modestes sont surtout exposés au froid car ils cumulent des contraintes financières et un habitat peu performant. 621 000 ménages souffrent des deux formes de précarité. (...) Lire la suite

Il y a de quoi s'inquièter fortement des conséquences de l'inévitable renchérissement du coût de l'énergie. Celui-ci risque de mettre mal financièrement nombre de foyers en France. Cette fin de l'ère du pétrole "bon marché" (et des autres ressources fossiles) s'ajoute depuis de nombreuses années à des coûts de logement en augmentation constante et donc des remboursements d'emprunts qui vont grever de plus en plus les budgets des foyers. A cela s'ajoute aussi, le coût du transport en voiture pour ceux qui, pour des raisons de prix, se sont installés en péri-urbain et loin de leurs lieux de travail.

L'addition "coût du chauffage + remboursement emprunt/loyer logement + coût du transport domicile - travail" devient le cocktail explosif qui devra faire l'objet de propositions des candidats à la présidentielle 2012. Sinon, la misère n'est pas prête de régresser en France M.E.

Repost 0
Published by attaclillemetropole - dans Social
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 13:53

Marianne2.frAlors qu'il y a trois ans, la crise des subprimes faisait trembler l'économie mondiale, les banques ont aujourd'hui renoué avec les bénéfices, et les prix de l'immobilier ne cessent de grimper. Laurent Neumann explique pourquoi la bulle immobilière pourrait éclater.Lire la suite

Repost 0
Published by Marianne2 - dans Social
commenter cet article
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 09:54

La-Vie-des-idees.pngCette étude montre que, contrairement aux idées reçues, les PDG et des superstars du sport ou du divertissement ne sont pas les premiers responsables de l’accroissement des inégalités. C’est l’évolution des rémunérations des cadres de la finance qui a en fait le plus contribué à ce phénomène.

La montée des inégalités aux États-Unis est désormais presque un fait de connaissance commune [1]. Ce phénomène ne se limite plus à ce seul pays, mais est bien plus général et international [2]. Les travaux de Camille Landais montrent qu’en France, les inégalités ont aussi recommencé à augmenter, à un rythme soutenu, mais ceci seulement depuis la fin des années 1990 [3]. La description analytique et l’interprétation de cette évolution ne font que commencer. Un facteur, largement commenté, est la hausse considérable des rémunérations des PDG au cours des trente dernières années [4]. Un autre facteur tient à l’augmentation des rémunérations dans l’industrie du divertissement pour les superstars du sport et des arts. Toutefois, il n’est pas certain que ce soient ces élites visibles qui contribuent le plus à la montée des inégalités (...) Lire la suite

Repost 0
Published by M.E. - dans Social
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 06:00

BLOG DE JEAN GADREY 28-03-2011

Alternatives EconomiquesBonne nouvelle. Après quelques années de sommeil, le collectif ACDC (« Les Autres Chiffres Du Chômage »), qui avait beaucoup fait parler de lui, en 2007 et 2008 notamment, vient de reprendre du service. Dans ce domaine comme dans tous les autres, seule l’irruption de la société civile et de sa propre « expertise » peut nous aider à y voir clair dans les indicateurs ayant le plus de sens et le plus d’importance. Lire la suite

Repost 0
Published by Attac VA - dans Social
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 11:37

RUE89 23-03-2011

Rue89.gif

Quelqu'un sait-il où est passé « le Président du pouvoir d'achat » ? On aurait besoin de lui en ce moment. Les prix des carburants ou du gaz ne sont pas les seuls à grimper : les Français encaissent augmentation sur augmentation, et c'est brutal. Ouvrez par exemple les journaux ce matin (...) Lire la suite 

Repost 0
Published by attaclillemetropole - dans Social
commenter cet article