Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui Sommes-Nous ?

  • : Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • : Site du comité local d'Attac France de Villeneuve d'Ascq (59) à destination des militants et sympathisants. Fondée en 1998, Attac promeut et mène des actions de tous ordres en vue de la reconquête, par les citoyens, du pouvoir que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, sociale, économique, environnementale et culturelle dans l’ensemble du monde. Attac est un mouvement associatif altermondialiste et d'éducation populaire reconnu par l'Etat.
  • Contact

Attac ...c'est aussi

retrouvez nous sur        Facebook

 

pour plus d'informations    contactez nous 

 

ou allez visiter le site      ATTAC France

Recherche

A noter sur vos agendas

 

Pour voir toutes les dates et informations détaillées,

Suivez le lien : 

 

L'agenda complet d'ATTAC VA 
 

 

radio ATTAC

retrouvez les émissions radio d'ATTAC Lille et d'ailleurs

Angle d'ATTAC sur Radio Campus 106,6 mhz

Sociologie de Lille ! avec Fabien Desage maitre de conférences Lille 2 CERAPS samedi 17 juin 12h à 13 h

La prospérité sans croissance ! avec Jean Gadrey 20 mai 2017

Questions sur l'Europe 2ème volet  29 avril  2017

Questions sur l'Europe ! 15 avril 2017

Faut il attendre la croissance ? avec F Jany-Catrice professeur à Lille 1,18 mars 2017

 

 

 

 

10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 09:42

RegardsDominique Strauss-Kahn, né à Neuilly, a grandi entouré de l’élite économique et sociale. Pour les sociologues Michel et Monique Pinçon-Charlot, il est un pur produit de l’oligarchie. Or c’est le propre des dominants de posséder les réseaux et l’argent qui leur permettent de se remettre sur pied.

DSK-A.Sinclair-R.Khiroun

Dominique Strauss-Kahn naît, en 1949, à Neuilly-sur- Seine – une ville qui est déjà l’emblème des familles les plus riches. A cette époque, l’habitat reste clairsemé, la densification remontant aux années 1950-60. Avocat et consultant, il baigne dès l’enfance dans le monde du droit, de la fiscalité et des médias par son père, conseiller juridique et fiscal, et sa mère, journaliste et assureur.

Dès le plus jeune âge

Après avoir suivi des études de droit comme de nombreux enfants de Neuilly, il intègre HEC, une grande école de commerce. Il réussit l’agrégation de sciences économiques et obtient le diplôme de l’Ecole des sciences politiques de Paris, ce qui lui permet d’être en phase avec le passage du capitalisme industriel au capitalisme financier.

Si les études juridiques sont une spécificité de la grande bourgeoisie, c’est que cette discipline, qui n’est enseignée ni en primaire ni dans le secondaire, est au coeur du dispositif de la reproduction des rapports sociaux. Pour continuer à dominer, en transformant leurs intérêts particuliers – financiers, fiscaux, culturels – en intérêt général, les dominants doivent se familiariser avec le droit dès leur plus jeune âge. C’est pourquoi la version réactualisée du Président des riches propose que le droit soit enseigné dès l’école primaire.

Le jeune Dominique Strauss- Kahn, comme tous les enfants de ces milieux, grandit dans la collusion de fait entre les différentes élites. Sa famille, politiquement à gauche, a vécu à Agadir, au Maroc, où DSK a connu le tremblement de terre atroce du 29 février 1960 dans lequel il a perdu plusieurs de ses amis. Ensuite, elle s’est installée à Monaco.

Dominants

On peut supposer qu’autour de la table familiale, il y avait des avocats, des hommes politiques, des hommes d’affaires et peut-être même des artistes. Des individus qui représentent les pôles dominants des différents secteurs de l’activité économique et sociale. (...) Lire la suite

D.Strauss-Kahn3

 

 

Repost 0
Published by Regards - dans Politique
commenter cet article
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 07:30

Mediapart«Après la gauche», 12 extraits à voir ici

Ils se disent «de la génération Mitterrand, du sida et du chômage de masse». D'une génération «qui cherche bien plus que des repères car elle se cherche toute entière». Pour trouver des réponses, Jérémy Forni, Geoffroy Fauquier et Gaël Bizien ont interrogé treize personnalités de gauche, de la génération d'avant. Leur film, «Après la gauche», diffusé pour la première fois le 21 octobre sur Planète, est désormais disponible en téléchargement sur iTunes (cliquer ici).

Mediapart, partenaire du film produit par la Compagnie des phares et balises, vous propose douze extraits vidéo des protaganistes.

Mediapart vous propose également de témoigner dans une nouvelle édition participative, Vivre à gauche: récits, témoignages, exprériences... A la maison, au bureau, dans les écoles ou dans les manifs, dans les associations ou dans les urnes, racontez-nous toutes les manières d'être de gauche aujourd'hui. (...) Voir la suite

Repost 0
Published by Mediapart - dans Politique
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 08:25

Le Monde DiplomatiqueL’expérience est simple. Sur le moteur de recherche le plus connu, Google, mais sur d’autres aussi, il suffit de taper « sondage ». En tête de liste, on trouve immédiatement l’entrée « sondages rémunérés ». Or, que disent les sondeurs ? Jusqu’à 2010, ils n’ont rien dit. La plupart des gens ignoraient le sujet. Dans un article du 6 juin 2009, l’Observatoire des sondages avait publié une capture d’écran des sondages en ligne d’Ipsos présentant l’image d’un appareil photo numérique à gagner. Comment obtenir que des internautes répondent volontairement à des sondages ? (...) Lire la suite

Alain Garrigou est professeur de science politique à l’université de Paris Ouest Nanterre et directeur de l’Observatoire des sondages, dont le site Internet (www.observatoire-des-sondages.org) est hébergé par Le Monde diplomatique. Il a notamment publié Les Elites contre la République (La Découverte, Paris, 2001), Histoire sociale du suffrage universel en France (Points Seuil, Paris, 2002), L’Ivresse des sondages (La Découverte, Paris, 2006), Les Secrets de l’isoloir (Thierry Magnier, Paris, 2008).

Repost 0
Published by Le Monde Diplomatique - dans Politique
commenter cet article
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 06:00

Attac

par Thomas Coutrot et Aurélie Trouvé coprésidents d'Attac France - mars 2011

Attac, à l'image de l'ensemble des mouvements sociaux, est traversé de vifs débats. C'est un signe de vitalité, lié à la place importante qu'a retrouvée Attac au sein du mouvement social, et de sa sensibilité aux contradictions qui traversent celui-ci. Ces tensions naissent inévitablement de la position particulière d'Attac, dont la richesse, l'originalité, la raison d'être résident dans sa capacité à construire des ponts et faire converger des luttes face à une crise globale inédite du capitalisme. En ce sens, les débats qui traversent aujourd'hui Attac s'inscrivent pleinement dans les orientations votées lors de notre assemblée générale de 2009 (http://www.france.attac.org/spip.php?article10349). 

Convergences entre luttes internationales, nationales et locales

Actuellement au sein d'Attac comme de beaucoup d'organisations, des débats ont lieu sur la place que doivent occuper les mobilisations internationales. Les uns prônent leur renforcement, les autres une focalisation plus importante sur les enjeux nationaux voire locaux. Mais il ne saurait pour nous y avoir d'opposition ou de choix à faire entre luttes locales et globales : notre vocation est au contraire de travailler à les articuler. (...) Lire la suite

Repost 0
Published by Attac France - dans Politique
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 19:12

Appel solennel au gouvernement français suite à la catastrophe nucléaire au Japon
Rassemblement unitaire le dimanche 20 mars  à 15 h à Paris devant l'Assemblée nationale et dans toute la France 


Le peuple japonais affronte actuellement une tragédie sans précédent. Une catastrophe naturelle, avec des conséquences humaines, sanitaires et économiques. Et une catastrophe nucléaire majeure.

A ce jour, quatre réacteurs nucléaires ont subi une série d’explosions, et connaissent actuellement de graves difficultés de refroidissement du coeur de chacun de ces réacteurs, partiellement en fusion. Une fusion totale des coeurs, voire une explosion avec une grande quantité de rejets radioactifs, n'est pas à exclure. Malgré une communication d'informations parcellaires ou contradictoires, nous pressentons que nous sommes face à une situation d'une gravité sans précédent.

La situation au Japon est d’ores et déjà alarmante et s’aggrave d'heure en heure. Des centaines de travailleurs japonais sacrifient actuellement leur vie pour tenter d’éviter que le pire ne se produise.

Alors même que la catastrophe est en cours, des quantités massives de substances radioactives ont été libérées dans l’atmosphère et l’océan. Des taux de radioactivité plusieurs centaines de fois supérieurs à la normale sont déjà mesurés à plus de 100 km de la centrale de Fukushima. C’est une vaste région du Japon qui subit à l’heure actuelle une contamination radioactive qui pourrait se propager à tout le pays, voire au-delà. (...) Lire la suite

 

A Lille, le rassemblement aura lieu à 15 h sur la Grand Place.

Repost 0
Published by attaclillemetropole - dans Politique
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 14:03

COMMUNIQUE ATTAC FRANCE

ATTAC2Le nombre de victimes du séisme et du tsunami qui frappent le Japon n’est pas encore connu : il sera élevé, même si les constructions anti-sismiques et la préparation de la population à de tels événements ont pu limiter certains dégâts et ont empêché la panique. La force de la vague a emporté les constructions humaines : c’est une catastrophe naturelle, amplifiée par la concentration des populations. Malgré l’immensité des pertes et destructions, ces effets-là du tsunami restent à l’échelle de la pensée et de l’action humaines et des moyens à mettre en œuvre pour secourir d’abord et reconstruire ensuite.

Il en est autrement de la catastrophe nucléaire en cours, dont nous ne connaissons encore ni l’intensité ni l’ampleur. Alors que les dangers pour les populations sont déjà attestés, nous en sommes réduits à des spéculations, à des commentaires répétitifs d’experts et de politiques soucieux de ne pas rejouer la scène du nuage bloqué aux frontières, et surtout aux aléas des combustibles nucléaires en fusion et de la météo. Cela tient bien sûr à l’opacité propre à cette activité, du fait des intérêts économiques et stratégiques qui lui sont attachés. C’est pourquoi les seuls résultats actuels de mesures de radioactivité, très alarmants, sont fournis par des experts indépendants. Mais cela tient aussi à l’impuissance à comprendre et maîtriser un processus d’emballement que les techniciens, qui luttent avec l’énergie du désespoir et avec les moyens du bord, ne contrôlent plus.

Cette catastrophe est le fruit de l’arrogance de pouvoirs qui pour des motifs divers - économiques, politiques, scientifiques - ont imposé aux populations des modèles énergétiques qui défient la raison humaine.

Face au désastre que vit le peuple japonais, l’heure est d’abord à l’expression de la solidarité internationale sous toutes ses formes. Mais l’heure est aussi à la colère et à la détermination. Cela suffit ! Assez de ces discours autistes et irresponsables sur le thème « chez nous ça n’arrivera jamais » ! Notre solidarité implique l’élargissement et le renforcement des mouvements citoyens qui demandent un débat public sur les choix énergétiques, la sortie du nucléaire et de ce modèle de développement prédateur. Il faut entamer dès aujourd’hui une réduction radicale des consommations énergétiques et la sortie définitive du nucléaire qui se révèle, une fois de plus, mortellement dangereux.     Attac France,
Paris, le 14 mars 2011

Repost 0
Published by Attac France - dans Politique
commenter cet article

La médiathèque d'Attac

Une rubrique sur les lectures, films, musiques qui ont marqués les militants d'Attac Villeneuve d'Ascq

Thèmes