Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Sommes-Nous ?

  • : Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • : Site du comité local d'Attac France de Villeneuve d'Ascq (59) à destination des militants et sympathisants. Fondée en 1998, Attac promeut et mène des actions de tous ordres en vue de la reconquête, par les citoyens, du pouvoir que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, sociale, économique, environnementale et culturelle dans l’ensemble du monde. Attac est un mouvement associatif altermondialiste et d'éducation populaire reconnu par l'Etat.
  • Contact

Attac ...c'est aussi

retrouvez nous sur        Facebook

 

pour plus d'informations    contactez nous 

 

ou allez visiter le site      ATTAC France

Recherche

A noter sur vos agendas

 

Pour voir toutes les dates et informations détaillées,

Suivez le lien : 

 

L'agenda complet d'ATTAC VA 
 

 

radio ATTAC

retrouvez les émissions radio d'ATTAC Lille et d'ailleurs

Angle d'ATTAC sur Radio Campus 106,6 mhz

Sociologie de Lille ! avec Fabien Desage maitre de conférences Lille 2 CERAPS samedi 17 juin 12h à 13 h

La prospérité sans croissance ! avec Jean Gadrey 20 mai 2017

Questions sur l'Europe 2ème volet  29 avril  2017

Questions sur l'Europe ! 15 avril 2017

Faut il attendre la croissance ? avec F Jany-Catrice professeur à Lille 1,18 mars 2017

 

 

 

 

15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 08:15

2-ou-3-choses-sur-le-capitalisme.jpgAu fil de ses livres, Ha-Joon Chang se fait de plus en plus pédagogue pour expliquer au plus grand nombre les failles du libéralisme économique. Son succès grandissant montre à la fois son talent et l'envie du public citoyen de comprendre l'économie. Chang décomplexe d'ailleurs immédiatement son lecteur : "95 % de la science économique est du bon sens que l'on a compliqué !" Il choisit alors de présenter 23 idées reçues sur les bienfaits du libéralisme qu'il va s'attacher à démonter point par point.

Afin d'éviter tout malentendu, il prend soin de préciser que le capitalisme est "le meilleur système économique qu'ait inventé l'humanité" et que "la motivation du profit reste le carburant le plus puissant et le plus efficace pour dynamiser notre économie, et nous devons l'exploiter à fond". Ce qui agace Chang, c'est la prétention intellectuelle et politique des économistes libéraux à vouloir régenter le capitalisme en lui donnant une forme qui pare les marchés de toutes les vertus et les Etats de toutes les tares.

Électrons libres

Prenez par exemple l'idée selon laquelle l'Etat est incapable d'organiser une politique industrielle efficace. Exemples historiques à l'appui, Chang montre que de nombreux dirigeants ont su choisir les gagnants qu'il fallait pousser. Il ne nie pas pour autant les échecs, ce que se contentent de faire les libéraux. Ceux-ci affirment qu'une entreprise doit travailler en priorité pour ses actionnaires privés. Mais dans un monde de valorisation du profit de court terme, le plus facile est de couper dans les dépenses et l'emploi au lieu de chercher à accroître les revenus. Il plaide alors pour réduire le poids des actionnaires "électrons libres", en octroyant par exemple davantage de droits de vote aux actionnaires de long terme. Il explique également pourquoi les patrons américains sont surpayés tout en n'étant jamais punis pour leurs erreurs : "Les marchés éliminent les pratiques inefficaces, mais seulement quand nul n'a assez de pouvoir pour les manipuler !"

Protectionnisme initial

De la même façon, Chang montre que tous les épisodes de développement réussi ont démarré par du protectionnisme et qu'imposer le libre-échange à l'Afrique a contribué à bloquer la réussite du continent. On savoure avec gourmandise sa description des politiques suivies par les présidents américains magnifiés par leur présence sur les différentes coupures du billet vert. Washington (1 dollar) ? Lors de son investiture, il a écarté les fournisseurs britanniques pour porter des vêtements américains en violation des règles de l'Organisation mondiale du commerce sur la transparence des marchés publics ! Lincoln (5 dollars) ? Un protectionniste notoire. Jackson (20 dollars) ? Idem, etc.

Ha-Joon-Chang.jpgIl s'en prend aussi à ceux qui ont affirmé que la maîtrise de l'inflation assurerait la stabilité économique : l'instabilité financière et l'insécurité de l'emploi n'ont jamais été aussi fortes. Il dénonce les croyances dans une société postindustrielle, explique pourquoi il y a peu de firmes vraiment transnationales et en quoi une finance trop efficace est instable. Il surprend davantage son lecteur en voulant démontrer qu'il n'y a aucun lien évident entre niveau d'éducation et niveau de croissance d'un pays. Ou quand il explique que les écarts de salaires Nord-Sud tiennent principalement aux contrôles migratoires. Etonné, instruit ou éclairé, on ressort bien ragaillardi de la lecture de ce livre intelligent et fluide.

Deux ou trois choses que l'on ne vous dit jamais sur le capitalisme, par Ha-Joon Chang, Le Seuil, 2012, 355 p., 21 euros.
Ha-joon Chang, né le 7 octobre 1963 en Corée du Sud, est un économiste hétérodoxe de premier plan, spécialisé en économie du développement. Il enseigne actuellement l'économie politique du développement à l'université de Cambridge.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alternatives Economiques - dans Livres-Revues
commenter cet article

commentaires