Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Sommes-Nous ?

  • : Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • : Site du comité local d'Attac France de Villeneuve d'Ascq (59) à destination des militants et sympathisants. Fondée en 1998, Attac promeut et mène des actions de tous ordres en vue de la reconquête, par les citoyens, du pouvoir que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, sociale, économique, environnementale et culturelle dans l’ensemble du monde. Attac est un mouvement associatif altermondialiste et d'éducation populaire reconnu par l'Etat.
  • Contact

Attac ...c'est aussi

retrouvez nous sur        Facebook

 

pour plus d'informations    contactez nous 

 

ou allez visiter le site      ATTAC France

Recherche

A noter sur vos agendas

 

Pour voir toutes les dates et informations détaillées,

Suivez le lien : 

 

L'agenda complet d'ATTAC VA 
 

 

radio ATTAC

retrouvez les émissions radio d'ATTAC Lille et d'ailleurs

Angle d'ATTAC sur Radio Campus 106,6 mhz

Sociologie de Lille ! avec Fabien Desage maitre de conférences Lille 2 CERAPS samedi 17 juin 12h à 13 h

La prospérité sans croissance ! avec Jean Gadrey 20 mai 2017

Questions sur l'Europe 2ème volet  29 avril  2017

Questions sur l'Europe ! 15 avril 2017

Faut il attendre la croissance ? avec F Jany-Catrice professeur à Lille 1,18 mars 2017

 

 

 

 

3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 18:26
Michel-LE-BRAS-et-son-epouse.jpgNotre ami et camarade à Attac Villeneuve d'Ascq, Michel Le Bras vient de disparaître. Il avait 65 ans en ce 29 novembre 2012.
Michel était  né à Meaux le 16 janvier 1948.
Aîné d'une famille de 3 enfants (2 soeurs), d'un milieu social "modeste", son père a été ouvrier, puis contremaître dans une sucrerie. Ses parents tenaient à ce que leurs enfants poursuivent au mieux leurs études.
Étudiant en sciences physiques à Saint-Quentin, puis à la Cité Scientifique de Villeneuve d'Ascq (Lille I), il épousa en décembre 1969 Michèle Guilbert *, étudiante en lettres. 
Il poursuivit ses études en chimie et obtint un doctorat de 3ème cycle, puis un doctorat d'Etat en chimie.
Il travailla à partir de 1973 comme technicien puis  ingénieur de recherche dans le domaine des matériaux polymères à l'Ecole Nationale Supérieure  de Chimie de Lille (ENSCL). Il collabora à de nombreuses publications dans des revues scientifiques de haut niveau et participa à l'organisation de congrès scientifiques internationaux.
Dans ses dernières années d'activité,  il fut responsable de la gestion des problèmes de sécurité et d'environnement au sein de l'ENSCL, responsabilité qu'il prenait très à coeur en raison de la quantité de produits toxiques et potentiellement dangereux  utilisés en chimie.
Il était très attaché à la Bretagne,  terre d'origine d'une partie de sa famille.
Il aimait également passer des vacances chez des amis en Ariège. Lui et son épouse s'étaient découverts, il y a quelques années, un fort intérêt pour la généalogie et outre leur propre ascendance, ils avaient fait des travaux de recherche sur les familles de l'Armentiérois au XVIIème et XVIIIème siècle.
Il est le père de 3 enfants Coraline, Robin et Nicolas (agés de 35 à 27 ans) et a 5 petits enfants.
Les dernières années de sa vie ont été assombries par la maladie, puis la perte de son épouse décédée en 2009 à 60 ans.

Michel était également un militant, mais un militant peu ordinaire. Dès ses premières années d’engagement, il se tourne vers l’anarchie. Durant 40 ans il se réclamera de Bakounine et Proudhon avant de rejoindre le Parti de Gauche et ATTAC au moment où il prendra sa retraite de la fonction publique.

Il avait décidé de consacrer celle-ci à la réflexion politique et au militantisme mais il n'a pu y donner sa pleine mesure en raison d'une maladie de plus en plus invalidante la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Syndicaliste, il a toujours été fidèle à la CFDT, de son premier emploi jusqu’à son dernier jour, sans jamais partager les opinions philosophiques et religieuses majoritaires chez les syndicalistes de cette centrale ouvrière.

A ce titre, Il fut actif.au sein de son établissement mais aussi au niveau national,  élu à plusieurs reprises à la  Commission Nationale Paritaire de l'Education Nationale chargée du personnel de recherche.

On gardera de Michel le souvenir d’une personnalité attachante, d’un militant sincère animé d’une grande solidité dans ses convictions.

Il est décédé au service de réanimation de l'hôpital Victor Provo de Roubaix, ce 29 novembre.
 
* sans lien de parenté avec moi
 
Gérard Guilbert avec des compléments de Alain Carette.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard Guilbert - dans Vie interne CL
commenter cet article

commentaires