Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Sommes-Nous ?

  • : Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • : Site du comité local d'Attac France de Villeneuve d'Ascq (59) à destination des militants et sympathisants. Fondée en 1998, Attac promeut et mène des actions de tous ordres en vue de la reconquête, par les citoyens, du pouvoir que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, sociale, économique, environnementale et culturelle dans l’ensemble du monde. Attac est un mouvement associatif altermondialiste et d'éducation populaire reconnu par l'Etat.
  • Contact

Attac ...c'est aussi

retrouvez nous sur        Facebook

 

pour plus d'informations    contactez nous 

 

ou allez visiter le site      ATTAC France

Recherche

A noter sur vos agendas

 

Pour voir toutes les dates et informations détaillées,

Suivez le lien : 

 

L'agenda complet d'ATTAC VA 
 

 

radio ATTAC

retrouvez les émissions radio d'ATTAC Lille et d'ailleurs

Angle d'ATTAC sur Radio Campus 106,6 mhz

Sociologie de Lille ! avec Fabien Desage maitre de conférences Lille 2 CERAPS samedi 17 juin 12h à 13 h

La prospérité sans croissance ! avec Jean Gadrey 20 mai 2017

Questions sur l'Europe 2ème volet  29 avril  2017

Questions sur l'Europe ! 15 avril 2017

Faut il attendre la croissance ? avec F Jany-Catrice professeur à Lille 1,18 mars 2017

 

 

 

 

17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 18:52

Ce 15 Février 2017, le Parlement européen a adopté le traité de libre-échange conclu entre l’UE et le Canada, le CETA, par 408 voix pour, 254 voix contre et 33 abstentions.

Parmi les 74 eurodéputé.e.s français.e.s, 16 ont voté pour ce traité, moins d'un sur 4 !
Cela fait de la France le pays à la pointe de la mobilisation contre ce traité.

90 % de ce traité entrera en application provisoire à partir du 1er mars, sans approbation des Parlements des États membres.
La phase des ratifications nationales commence donc à partir de maintenant, et ce sont 38 parlements nationaux ou régionaux qui vont devoir se prononcer sur le traité pour qu’il soit définitivement valide dans l’ordre juridique européen.

« Malgré la mobilisation croissante en Europe et au Canada depuis des mois, et le déplacement de centaines de manifestants européens à Strasbourg pour appeler les eurodéputés à ne pas soutenir par principe un accord dont la dangerosité est largement démontrée, les membres du Parlement ont cédé aux arguments des lobbies : c’est une décision lourde de conséquences, mais qui n’affaiblit en rien notre détermination à faire échec à ce traité » :Thomas Borrell, des Amis de la Terre.

« Nous n’avons aucune idée de la date de ratification prévue en France, mais nos organisations seront mobilisées pour faire en sorte que la France ne ratifie pas le traité. Une résolution de l’Assemblée nationale votée la semaine dernière appelle à une consultation publique authentique avant cette ratification, nous espérons, quelle que soit la majorité politique, qu’elle se soumettra à un minimum de règles démocratiques, et qu’elle organisera le débat authentique dont nous avons besoin, en impliquant véritablement l’opinion publique. » : Jean Michel Coulomb d’Attac France

en savoir plus

 

Il faut maintenant nous opposer à la ratification par les députés nationaux, et continuer d’informer la population des dangers de ce traité

Il faut aussi faire connaître les alternatives aux actuels accords de libre-échange.

Pour informer, échanger et débattre !

Rendez-vous le samedi 18 février 2017
à 14h30, place de la République à Lille

 

Le CETA n'est pas constitutionnel , affirme des juristes

Selon plusieurs juristes, le CETA, n’est pas compatible avec la Constitution de la République française. Plusieurs associations (Foodwatch, l’Intitut Veblen et la Fondation Nicolas Hulot) ont publié lundi 13 février une étude qui l’explique.

entre autres points :

  • le CETA mettrait en cause des conditions essentielles d’exercice de la souveraineté nationale 

  • le CETA touche au fonctionnement même de la démocratie et à la capacité des États à réguler de manière souveraine sur leur territoire 

  • En France ; le principe de précaution est inscrit dans la Constitution depuis 2005. C’est un principe crucial, que le CETA ne garantit absolument pas.

  • Le CETA est un traité contraignant, c’est-à-dire qu’il impose aux États les décisions prises par les institutions qu’il met en place. Les pouvois qu’exerceraient ces nouvelles structures seraient incompatibles avec la Constitution.

lire l'étude

Source : ATTAC France, Reporterre

Partager cet article

Repost 0
Published by Attac Villeneuve d'Ascq - dans International
commenter cet article

commentaires