Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Sommes-Nous ?

  • : Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • : Site du comité local d'Attac France de Villeneuve d'Ascq (59) à destination des militants et sympathisants. Fondée en 1998, Attac promeut et mène des actions de tous ordres en vue de la reconquête, par les citoyens, du pouvoir que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, sociale, économique, environnementale et culturelle dans l’ensemble du monde. Attac est un mouvement associatif altermondialiste et d'éducation populaire reconnu par l'Etat.
  • Contact

Attac ...c'est aussi

retrouvez nous sur        Facebook

 

pour plus d'informations    contactez nous 

 

ou allez visiter le site      ATTAC France

Recherche

A noter sur vos agendas

 

Pour voir toutes les dates et informations détaillées,

Suivez le lien : 

 

L'agenda complet d'ATTAC VA 
 

 

radio ATTAC

retrouvez les émissions radio d'ATTAC Lille et d'ailleurs

Angle d'ATTAC sur Radio Campus 106,6 mhz

Sociologie de Lille ! avec Fabien Desage maitre de conférences Lille 2 CERAPS samedi 17 juin 12h à 13 h

La prospérité sans croissance ! avec Jean Gadrey 20 mai 2017

Questions sur l'Europe 2ème volet  29 avril  2017

Questions sur l'Europe ! 15 avril 2017

Faut il attendre la croissance ? avec F Jany-Catrice professeur à Lille 1,18 mars 2017

 

 

 

 

13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 08:48
De l'eau dans le gaz à Divion et Avion !! et aussi en Algérie ??

L’exploration du gaz de couche n’aura pas lieu « avant deux ou trois ans »

Une nouvelle qui tombe juste après le refus préfectoral à la demande de moratoire formulée par Alain Wacheux sur le sujet. Y aurait-il de l’eau dans le gaz dans le projet porté par Gazonor et EGL ?

C’était plié. Mais visiblement, les choses ont changé. L’exploration du gaz de couche, prévue cette année à Avion et Divion, « n’aura pas lieu avant deux ou trois ans », dixit Nicolas Ricquart, le directeur de Gazonor, porteur du projet avec EGL. Une nouvelle qui tombe juste après le refus préfectoral à la demande de moratoire formulée par Alain Wacheux.

Le président d’Artois Comm., qui souhaitait des études complémentaires afin de favoriser la prévention d’éventuels risques et l’information de la population, regrettait un « passage en force » décidé par le préfet. Le soudain bouleversement du calendrier de Gazonor et EGL va dans son sens… Reste la question principale : pourquoi un tel changement ?

À en croire le directeur de Gazonor, EGL, qui doit prendre en charge la phase d’exploration du gaz de couche, a décidé de concentrer ses moyens techniques et financiers dans ses forages lorrains, où l’entreprise cherche également à exploiter le gaz de couche. Le partenariat entre EGL et Gazonor serait-il remis en question ? « Non, assure, Nicolas Ricquart, qui tient tout de même à préciser que du côté de Gazonor, les priorités ont changé : notre cœur de métier, c’est l’exploitation du gaz de mine, que nous allons reprendre à la fosse 5 (lire ci-dessous). » Autre nuance de taille : le directeur de Gazonor évoque la possibilité, à l’avenir, de rechercher d’autres partenaires…

EGL aurait-elle rencontré des difficultés financières, suite à ses recherches en Lorraine ? Nous avons essayé de joindre son directeur, en vain.

La voix du Nord


Gaz de schiste en Algérie : le requin Total se retire sur la pointe des pieds ?

Le 22 décembre 2009,Total annonçait fièrement sur son site avoir remporté un appel d’offre pour l’acquisition d’une participation de 49 % (51 % revenant à la compagnie nationale Sonatrach) sur le permis « d’exploration et d’exploitation Ahnet », sur « une superficie de 17 358 kilomètres carrés où douze structures à gaz ont déjà été découvertes ». Or, Total vient de publier en catimini une information clé passée inaperçue jusqu’à ce jour : « Actualisation janvier 2015 : Le permis d’exploration d’Ahnet étant arrivé à échéance le 6 juin 2014, Total n’y est plus présent depuis cette date ». Pourquoi ce revirement ?

C’est dans cette zone d’Ahnet que des forages d’exploration ont été effectué fin 2014 sans aucune consultation de la population locale donnant lieu à une forte contestation depuis le début de l’année 2015. Débuté dans la ville d’In Salah, le mouvement s’est très largement renforcé et s’est propagé dans tout le pays, forçant le pouvoir à reculer. Le 21 janvier dernier, après avoir vérifié les informations publiées sur le site de Total, Attac rejoignait les soutiens à cette mobilisation. Dans le cadre de la seconde édition de son « kit anti requins » nous exigions du « requin » Total « le retrait du projet d’extraction de gaz de schiste d’Ahnet en Algérie ». Coïncidence ou pas, Attac se réjouit de l’annonce de Total mais n’est pas dupe car les déclarations contradictoires se sont succédées depuis.

Le 5 février, l’ambassadeur de France en Algérie, Bernard Emié, déclarait « la France est prête à exploiter les gisements de gaz de schiste en Algérie après que Sonatrach ait lancé un appel d’offres international» en ajoutant « Total sera la seule compagnie française à présenter un dossier pour exploiter le gaz de schiste ». Le 9 février, le président de la Sonatrach, Said Sahnoun, aurait mieux fait de consulter le site de Total avant d’indiquer « Total n’a jamais été impliqué dans l’exploration du gaz de schiste en Algérie » ! Quel crédit accorder à ces déclarations alors qu’une véritable omerta est entretenue par le pouvoir algérien et les multinationales impliquées dans l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste ?

En tout cas, ces déclarations ne nous suffisent pas. Nous allons maintenir la pression sur Total pour que la multinationale s’engage à ne pas s’impliquer dans toute exploration ni exploitation de gaz de schiste en Algérie, ni aujourd’hui, ni demain.

ATTAC France

https://france.attac.org/se-mobiliser/les-requins/article/gaz-de-schiste-en-algerie-le?pk_campaign=Infolettre-230&pk_kwd=gaz-de-schiste-en-algerie-le

De l'eau dans le gaz à Divion et Avion !! et aussi en Algérie ??

Partager cet article

Repost 0
Published by Attac Villeneuve d'Ascq - dans Environnement
commenter cet article

commentaires