Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Sommes-Nous ?

  • : Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • : Site du comité local d'Attac France de Villeneuve d'Ascq (59) à destination des militants et sympathisants. Fondée en 1998, Attac promeut et mène des actions de tous ordres en vue de la reconquête, par les citoyens, du pouvoir que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, sociale, économique, environnementale et culturelle dans l’ensemble du monde. Attac est un mouvement associatif altermondialiste et d'éducation populaire reconnu par l'Etat.
  • Contact

Attac ...c'est aussi

retrouvez nous sur        Facebook

 

pour plus d'informations    contactez nous 

 

ou allez visiter le site      ATTAC France

Recherche

A noter sur vos agendas

 

Pour voir toutes les dates et informations détaillées,

Suivez le lien : 

 

L'agenda complet d'ATTAC VA 
 

 

radio ATTAC

retrouvez les émissions radio d'ATTAC Lille et d'ailleurs

Angle d'ATTAC sur Radio Campus 106,6 mhz

Sociologie de Lille ! avec Fabien Desage maitre de conférences Lille 2 CERAPS samedi 17 juin 12h à 13 h

La prospérité sans croissance ! avec Jean Gadrey 20 mai 2017

Questions sur l'Europe 2ème volet  29 avril  2017

Questions sur l'Europe ! 15 avril 2017

Faut il attendre la croissance ? avec F Jany-Catrice professeur à Lille 1,18 mars 2017

 

 

 

 

6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 09:24
des paysans au tribunal ... et des vaches à l'usine !

Des paysans au tribunal...

Ils sont neuf, convoqués pour tous. Neuf individus pour faire oublier que c'est la Conf', un syndicat de défense des travailleurs de l'agriculture, qui se bat contre l'usine des 1000 vaches. Neuf convoqués pour des centaines de milliers, convoqués pour dissimuler que ces actions sont aussi le reflet d'une demande citoyenne. Alors oui, ils sont neuf à avoir besoin d'un énorme soutien le 28 octobre à Amiens.

Mais ce n'est pas tout. La convocation au tribunal, couplée à l'arrivée des vaches, ne met pas fin à la mobilisation, bien au contraire. C'est ce qu'il faudra démontrer, ce jour-là, en convergeant en masse au procès de l'industrialisation de l'agriculture. Ce modèle-là, on n'en veut pas !

Et puis, pour ne rien gâcher, ce sera aussi un vrai bon moment, avec de la musique, de la bonne bouffe, un marché paysan, des tables rondes, ...

Alors, en tracteurs, à pied, en vélo, en train, en bus… tous à Amiens le 28 octobre !

Affiche, programme, bus... toutes les infos

et des vaches à l'usine

On l'a souvent dit, Michel Ramery ne manque pas d'appuis. Grâce à cela, il a pu légaliser l'illégal, et installer ses premières vaches dans son usine. C'était le 13 septembre, dans la nuit, un an et un jour après la première incursion de la Conf' sur le chantier. Deux jours auparavant, la sous-préfecture assurait que les conditions d'application du permis d'exploiter n'étaient pas réunies, ce qui rendait toute installation illégale. Pourtant, sans que les travaux en question aient été effectués, la préfecture a finalement autorisé le démarrage de l'exploitation. Immédiatement, les riverains de l'association Novissen, rejoints par des paysans de la Conf', ont bloqué le site, empêchant l'entrée de nouvelles vaches. Mais il fallait bien collecter le lait des 130 premières vaches. C'est donc sous escorte policière que le camion de Senoble est venu récupérer le lait.

Face à cette situation bloquée, le ministère de l'Agriculture a, pour la première fois, organisé une réunion sur le sujet, avec toutes les parties. En bref : le méthaniseur aura une capacité moindre et n'utilisera que des déchets agricoles, et ce sera à l'Etat de prendre sa responsabilité pour imposer une enquête publique au-delà de 500 vaches.

Mais soyons clairs, l'exploitation de l'usine a démarré, et même s'il devait être contraint à 500 vaches, cela resterait la plus grosse ferme laitière de France, ultra-industrielle. Alors, échec ? En partie bien sûr, mais les paysans qui se battent pour leur avenir n'ont pas tout à fait le même poids qu'un notable qui a l'oreille de tant de décideurs. Mais il y a aussi de quoi se satisfaire. Sur le méthaniseur d'abord, qui lui rapportera beaucoup moins, et surtout sur le fond de l'affaire. Aujourd'hui, la question « Veut-on que notre alimentation soit produite dans des fermes ou dans des usines ? » est devenue un sujet de société à part entière !

des paysans au tribunal ... et des vaches à l'usine !

Partager cet article

Repost 0
Published by Attac Villeneuve d'Ascq
commenter cet article

commentaires

serrurier paris 09/10/2014 00:35

Je vous encourage à écrire des articles de ce style ! Je recommande & partage !