Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Sommes-Nous ?

  • : Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • Le site de Attac Villeneuve d'Ascq
  • : Site du comité local d'Attac France de Villeneuve d'Ascq (59) à destination des militants et sympathisants. Fondée en 1998, Attac promeut et mène des actions de tous ordres en vue de la reconquête, par les citoyens, du pouvoir que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, sociale, économique, environnementale et culturelle dans l’ensemble du monde. Attac est un mouvement associatif altermondialiste et d'éducation populaire reconnu par l'Etat.
  • Contact

Attac ...c'est aussi

retrouvez nous sur        Facebook

 

pour plus d'informations    contactez nous 

 

ou allez visiter le site      ATTAC France

Recherche

A noter sur vos agendas

 

Pour voir toutes les dates et informations détaillées,

Suivez le lien : 

 

L'agenda complet d'ATTAC VA 
 

 

radio ATTAC

retrouvez les émissions radio d'ATTAC Lille et d'ailleurs

Angle d'ATTAC sur Radio Campus 106,6 mhz

La loi Travail XXL de Macron-Pénicaud ! :Ses conséquences pour les salarié.e.s ; Ses liens avec les ALE samedi 16 septembre 12h à 13h

Les origines de l'écologie ! 19 aout 2107

Sociologie de Lille ! avec Fabien Desage maitre de conférences Lille 2 CERAPS 17 juin 2017

La prospérité sans croissance ! avec Jean Gadrey 20 mai 2017

Questions sur l'Europe 2ème volet  29 avril  2017

Questions sur l'Europe ! 15 avril 2017

Faut il attendre la croissance ? avec F Jany-Catrice professeur à Lille 1,18 mars 2017

 

 

 

 

 

16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 15:59
Les fausses bonnes idées des libéraux en matière d'écologique

L'activité humaine, le productivisme, la recherche d'une compétitivité à courte vue, ont des conséquences visibles sur le dérèglement climatique. Les effets sont bien présents sur l'agriculture, sur la santé humaine. L'épuisement des sols et des ressources fossiles exacerbe les convoitises propices au déclenchement de conflits. Les flux migratoires s'accentuent.

Aujourd'hui c'est essentiellement la collectivité qui supporte le coût des dégâts environnementaux. Pourtant des solutions sont possibles qui pourraient inciter les entreprises et les particuliers à réduire les impacts sur l'environnement tout en permettant une redistribution afin qu'elles soient justes et acceptées socialement.

La politique libérale, réaffirmée par le président de la république lors de sa conférence de presse du 15 janvier 2014, n'engendre pas l'optimisme pour mener la nécessaire transition écologique. Comment financer la transition écologique alors que la volonté gouvernementale est de réduire les dépenses publiques, de réduire l'impôt des sociétés, de les « libérer » de la réglementation et alors qu'un Grand Marché Transatlantique se profile pour le plus grand bénéfice des multinationales ?

Hervé KEMPF, dans son dernier livre "fin de l'occident naissance, d'un monde" apporte des précisions sur la manière dont les libéraux pensent résoudre la crise écologique. Leurs croyances dans la technologie et leur stratégie en matière de protection de la nature ne nous rassurent pas.

"... les dirigeants savent que la croissance s'épuise, que la crise écologique s'approfondit et que l'énergie devient un problème, en terme tant de ressources que d'équilibre climatique. Mais ils se convainquent que la fée magique de la technologie ... va continuer à soutenir la croissance sans que soit remis en cause le cadre idéologique du capitalisme, le néo-libéralisme."

"Les solutions technologiques n'apportent pas de solutions à elles seules, et cela pour plusieurs raisons. D'abord par incapacité à répondre dans les temps à l'urgence qui est la notre.... Ensuite parce que les technologies ... génèrent des effets secondaires incontrôlables..."

Pour les néo-libéraux "le seul moyen de protéger la nature serait donc de lui conférer un prix, en chiffrant économiquement les services qu'elle rend, et de la faire entrer en quelque sorte dans un marché."...

"Cette conception du capital naturel envisage la nature comme un stock, divisible en unités calculables. Mais cela revient à nier que la biosphère est un ensemble global, dont la cohérence tient au métabolisme de ses interactions, et qui est sujet à des phénomènes de seuil..."

Pour en savoir plus, Hervé KEMPF sera à la Rose des vents à Villeneuve d'Ascq le 27 janvier dès 20h, débat co organisé par les AMD et ATTAC.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain D Attac Villeneuve d'Ascq - dans Politique
commenter cet article

commentaires